Muriel Ferraro

Technique vocale stage de chant choral et de direction de chœur

Muriel Ferraro, soprano, a d'abord étudié le violon, avant de se tourner vers l'art lyrique. Récemment on a pu l’entendre dans la création de théâtre musical Dell’Onesta Dissimulazione, à la Fondation Royaumont, dans Les Méfaits du tabac, Concert en un acte conçu par Floriane Bonanni et mis en scène par Denis Podalydès, Les Lessiveuses, un opéra de Thierry Machuel avec l’ensemble 2E2M, mis en scène par Christian Gangneron.

Elle a également interprété le rôle de Vénus dans Tannhaüser à l’opéra de Clermont-Ferrand ; les Wesendonck Lieder au Palais Beauharnais ; Marie dans Wozzeck, Fondation Royaumont, mise en scène André Engel, des extraits du rôle de Brünnhilde pour la reprise de Nietzsche/Wagner : le Ring au Théâtre de l’Athénée, mise en scène Alain Bézu, direction Dominique Debart, Orchestre Lamoureux ; L’Egisto, rôle titre, de Mazzocchi et Marazzoli (1648) avec Les Paladins sous la direction de Jérôme Corréas et mise en scène Jean-Denis Monory ; Ma, spectacle jeune public de la Compagnie Eclats, autour des Chants du Capricorne de Giacinto Scelsi à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, ainsi que les rôles d’Agathe dans Les Enfants terribles de Philip Glass, mise en scène P. Desveaux ; Giovanna dans Rigoletto, de Mélanie Thiébaut ; Dulcinée dans Don Quichotte d’après Massenet avec la Compagnie Étoile du Jour ; la Baronne Aspasia dans La Pietra del Paragone de Rossini avec La Clef des Chants ; la Reine des Elfes dans Der Rose Pilgerfahrt de Schumann à la Folle Journée de Nantes.

Muriel Ferraro enseigne le chant au Centre de Musique Baroque de Versailles et au Département pour Jeunes Chanteurs du CRR de Paris. Elle enseigne également la technique vocale dans trois chœurs de la région parisienne: le chœur de l'Assemblée Nationale, le chœur de Malestroit et l'ensemble vocal Folia.

Muriel Ferraro enseigne le chant pour le stage de direction de chœur et pour le stage de chant choral.